Les règles pour devenir ( et rester) Business Angel

Publié le par Patrick RAPHAELOFF

Source : http://opa-developpement.fr




La fin d’année approche, les bilans aussi,…

 

Rien donc de plus naturel que de redéfinir la fonction de Business Angel  dans ce qu’elle a de plus opérationnelle,…

 

Pour commencer, une image :

On est, tout simplement, très proche du jardinier :

·     Il  choisit son emplacement,

·     Le prépare,

·     Y sème ses graines,

·     L’entretient,

·     Veille à leur croissance,

 

Et peut, si tout se passe bien, récolter  le fruit de son travail 

 

Etant entendu que, par ailleurs,  être Business Angel  c’est d’abord  par ..Plaisir !...:

 

 

Quelques idées... pour devenir (et rester...)  Business Angel  :

 

1-     Connaître les statistiques de succès :

 

Ø      Sur 10 dossiers :

·     3  au tapis

·     2 incertitude, plutôt décevants

·     3 vivotent

·     2 prometteurs

 

2- Business Angel individuel, c’est être, un peu, « codirigeant » : 

Ø      Ce qui sous tend que les dirigeants de la société sont " demandeurs " 

ce qui n'est pas forcement évident : c'est surement ici la partie la plus délicate...

le Business Angel  doit comprendre les motivations des dirigeants : pour tout simplement savoir s'il y a une place pour lui :

- L'entrepreneur recherche (seulement.?. )de  l'argent?
- Il veut créer un entreprise pour faire du Business ( ou pour être simplement indépendant.?. )?
- Il souhaite (peut.?.) travailler seul ou en équipe ?
- Il sait (comprend ?..) ce qu'apporte le staff de direction ?


3- Et maintenant la check-list : Business Angel, c’est être pragmatique :

D’abord connaître le risque :

Ø      Investir en pensant que le risque peut être de 100% de perte      

 

Accompagner la société, dans son Business :

Ø      aider à travailler l’image de la société et ses produits

Ø      faciliter l’accès au business

Ø      ouvrir des portes

Ø      créer le réseau d’accompagnement

 

  Accompagner la société, dans son Financement :

Ø      calculer ses besoins de financement « réels »

Ø      anticiper sur ses besoins de  financements complémentaires

Ø      introduire le dossier auprès des « institutionnels » du financement

 

Apprécier le  potentiel humain et aider à leur développement :

Ø      des dirigeants

Ø      de leurs équipes

Ø      de leurs réseaux

                                            

 

 

 

 

Publié dans Business Angel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article