Financer le rachat d'une entreprise par un LBI

Publié le par Patrick RAPHAELOFF

-Vous avez dirigé une activité et vous souhaitez créer votre entreprise ?

-Vous disposez d’un capital que vous ne jugez pas « suffisant » pour vous lancer

dans la reprise d’une activité …et puis il y a les risques…

 

Comment ça marche le LBI ? ( Leverage Buy In)

 

 

Un exemple simple  :

·        Vous êtes prêt à investir 0,1 M€ sur vos ressources financières personnelles.

·        Vous recherchez  une société à acheter qui correspond à vos ambitions,

·        Cependant, le coût d'acquisition de cette société dépasse très largement vos capacités financières.

 

·         Vous   formalisez un business plan qui fait ressortir que le cash généré par l'activité de la société qui vous intéresse  autorisera une capacité d'endettement de 0,6 M€.

·        Vous recherchez des  investisseurs et des banquiers  qui pourrons vous accompagner

·        Une société Holding au capital de 0,4 M€ est créée:

o       Vous apportez 0,1M€ 

o       et les 0,3€ par  les investisseurs.

·         La Holding souscrit  un emprunt de 0,6 M€.

·        Vous  disposez désormais des fonds nécessaires( 1M€)  pour acquérir la société qui vous intéresse

·        Les profits générés par l'activité de la société permettent  de distribuer des dividendes à la Holding ,les années passent, la société se  développe et la  Holding  rembourse sa dette.

·        Votre capital de départ de 0,1 M€ et …avec beaucoup de travail, vous disposez alors  d'un patrimoine de .. 1à 2 M€ !

 

3 conditions de succès :

- Avoir déjà une expérience de « manager » confirmé (réussites et …échecs compris! )

- Prendre votre temps pour trouver  l’opération que vous souhaitez réaliser

- Confronter vos analyses avec des « professionnels »

 +

La gestion des risques

 

-Disposer d'excellentes capacités de "gestionnaire" ( et  de résistance au stress...) :

 

  Il vous faudra intégrer le contexte  d’être, en partie, « votre propre banquier »

·        « La création de valeur  à l'occasion d'un LBO ne s'explique pas seulement par l'effet de levier .., ni par la déductibilité des frais financiers …mais surtout  par le poids de la dette qui incite fortement « le dirigeant »  à gérer au mieux l'entreprise … »  (source : http://www.elcorreo.eu.org)

 

 

Publié dans Business Coaching PME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article