Développer une réflexion stratégique

Publié le par RAPHAELOFF

La période des vacances est propice à un peu de liberté …

Alors parlons de stratégie !.

 

 Créer et développer son entreprise obéissent , avant tout, à des règles de comportement,

que chacun d’entre nous  porte en lui :

 

-         prudent

-         fonceur

-         calculateur

-         rêveur

-         travailleur acharné

-         exploiteur

-         altruiste….

 

La stratégie  de l’entreprise sera irrémédiablement imprégnée de la personnalité du dirigeant,

par exemple , établissons le cadre « simpliste » de quelques  approches de développement et des attitudes qui s’y révéleront , sous  3 angles :

 

-         une approche métier

 

l’idée de créer son entreprise vient de « se mettre à son compte »

 

o       je suis un bon « professionnel »

o       je me mets au service de mes clients 

o       je me développe entièrement en fonction de la demande

o       je ne  contrôle  pas  mon développement : il dépend de la demande 

o       je suis « au plus prêt de mes clients »

o       mais « j’ai le nez dans le guidon » je travaille dur

o       mais je ne vois pas venir … les problèmes de décroissance d’activité 

 

-         une approche marché

 

l’idée de créer son entreprise vient de « créer et pérenniser  un fond de commerce »

 

o       je travail sur une approche des besoins  de mes clients

o       je calibre mes actions et évalue les retours

o       j’en détermine des propriétés, des règles , des comportements

o       je peux évaluer mon potentiel de croissance

o       je peux d’une certaine mesure « prévoir » mon activité

o       je connais d’avance certains  problèmes qui m’attendent

o       mais je ne suis pas …très réactif ( approche globalisante)

o       mais je suis peut –être un peu loin ….de certains de mes clients

 

 

-         une approche opportuniste

 

l’idée de créer son entreprise pour « faire de l’argent »

 

o       je ne traite que certaines demandes

o       je recherche surtout des « opportunités »

o       je suis dans une logique « effet de levier »

o       je travaille dans un environnement de partenaires

o       je recherche des contextes où je suis en position « potentiellement dominante »

o       je peux être conduit à absorber des partenaires

o       je peux progresser rapidement

o       mais j’ai besoin de cash financier pour réaliser ces opérations

o       mais je peux me tromper et …perdre gros

 

 

Bien sûr cela ressemble à une caricature …

la réalité est complexe et souvent il y a un mixte d’attitudes qui se révèlent ,…

et de jolies contradictions et paradoxes …à traiter…

 

C’est les Vacances ,

Alors  pensez  quand même à votre propre positionnement…

et aux grands capitaines d’entreprises 

 

Publié dans Business Coaching PME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article